Qu'est-ce qu'un.e conseiller.e numérique ?

Vous avez peut-être déjà croisé le chemin d’un.e conseiller.e numérique sans le savoir. Mais en quoi ce métier est-il important ? En quoi consistent les missions des conseiller.e numérique ? Quel est le rôle de l’État pour promouvoir ce métier ?

6 janvier 2022 |

 

Une conseillère numérique explique les bonnes pratiques du numérique.

Quelques chiffres clés pour mieux comprendre

 

Selon l’Insee (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4241397), 15% des + de 15 ans ne se sont pas connecté.es à internet en 2019. 38% des usagers manquaient d’au moins une compétence numérique fondamentale et 2% n’ont aucune compétence numérique.
Ces chiffres, ce sont ceux de l’illectronisme. C’est à dire, « l’état d’une personne qui ne maîtrise pas les compétences nécessaires à l’utilisation et à la création des ressources numériques », selon le dictionnaire Larousse (https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/illectronisme/188290). Pour lutter contre ce phénomène, l’État a prévu de former 4 000 conseiller.es numériques sur tout le pays.

 

Le métier de conseiller.e numérique 


Le.a conseiller.e numérique est l’interlocuteur.ice privilégié.e en matière de numérique au sein d’une organisation. Ses missions sont d’accompagner, de former et d’informer les usagers sur :

  • les bonnes pratiques du numérique,

  • le vocabulaire et l’environnement digital
  • la prise en main de leurs équipements informatiques (Ordinateurs, smartphones, tablettes, imprimantes,…)
  • l’envoi et la gestion de leurs email
  • l’installation et l’utilisation de leurs applications mobiles
  • la navigation internet
  • la création et la gestion des contenus multimédia
  • les bases du traitement de texte
  • la recherche d’emploi
  • l’utilisation de logiciels d’accompagnement scolaire
  • l’utilisation du numérique comme levier de développement pour sa TPE/PME
  • la réalisation de démarche en ligne

Par exemple, Hugo a 70ans et n’a jamais possédé d’ordinateur de sa vie. Sa petite-fille lui a bien montré comment s’en servir mais il a encore du mal à remplir sa déclaration d’impôt en ligne. Il va donc aller voir Léonie, la conseillère numérique au sein de sa mairie. Léonie va pouvoir aider Hugo à remplir sa déclaration d’impôt et va même pouvoir lui proposer un accompagnement pour qu’il gagne en autonomie.

Conseillère numérique donne des conseils pour la sécurité informatique.

 

Le dispositif public Conseillers Numériques France Services (CNFS)

 

Commandité par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), le dispositif prévoit la création de 4000 postes de conseiller.es numériques sur tout le territoire français. Ce dispositif a commencé en juin 2021 et continuera encore jusqu’à mars 2022. Les Conseiller.es Numériques sont alors recruté.es par des structures telles que des mairies, des collectivités territoriales, des associations, etc… Leur rémunération est financée par le plan de relance de l’État à hauteur de 50 000€ pour un contrat de 2 ans. L’État finance également une formation de 3 mois au début de leur contrat, dont le volume d’heures est calculé selon le besoin des conseiller.es numériques.

 

Pourquoi on vous en parle ?

 

Etant un organisme de formation dans les métiers du numérique, Simplon.co a été sélectionné pour participer au dispositif de 2 façons.
 

1. Former les futurs conseiller.es numériques dans toute la France
 

Au total, Simplon.co a prévu 21 sessions de formation au sein de ses fabriques (centres de formations Simplon). Chaque formation dure 3 mois avec une alternance de journées en formation et de journées en structure d’accueil. De plus, 4 parcours différents ont été imaginés en fonction du test de positionnement que chaque conseiller.e numérique aura effectué en amont, afin d'évaluer son niveau.

Cette formation est concentrée sur 2 objectifs:

  • Préparer les conseiller.e numériques à leur prise de fonction au sein des structures d’accueil 
  • Préparer le passage du CCP1 du Titre professionnel Responsable d’Espace de Médiation de Numérique
     

2. Agir en tant que mandataire sur 3 régions
 

Simplon n’étant pas le seul organisme de formation a être mobilisé pour cet effort national, il était nécéssaire de trouver des mandataires pour coordonner les actions de formation et animer le réseau de partenaires sélectionnés pour ce dispositif. Ainsi, Simplon Auvergne-Rhône-Alpes a été choisi pour devenir l’interface entre l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires et les différents organismes de formation sur les régions:

  • Auvergne-Rhône-Alpes

  • Bourgogne-Franche-Comté
  • Centre-Val de Loire

 

Les différents Organismes de formation sélectionnés pour dispenser les formations aux nouveaux conseiller.es numériques sont:

  • Simplon.co,
  • AFPA,
  • Hinaura,
  • Histya,
  • ADEA,
  • CEFIM,
  • PopShcool / ID Formations,
  • Pimms Médiation,
  • Webforce3 (l’académie des hero.ines du numérique)

Voilà, vous savez (presque) tout sur le métier de conseiller.e numérique ! Pour plus d'informations, vous pouvez aller sur https://www.conseiller-numerique.gouv.fr/
 

Partager cet article
Retourner en haut